Gestion du stress

Pour octobre 2014, notre formatrice en psychologie nous avait demandé de travailler sur 3 techniques de gestion du stress...
J'en rajoute une 4ème à la fin et j'en ajouterai peut-être d'autres au fil du temps...


Techniques de gestion du stress


Quand la tête est pleine du passé ou de l'avenir, ou lorsque l'environnement devient aversif et trop envahissant, on se déconnecte de soi: on disparaît et c'est angoissant! Car on ne peut pas être hier ou demain, pas plus que dans le vacarme et la cohue: être, c'est ici et maintenant, dans un environnement avec lequel on est en phase sensoriellement: un jardin ou un concert rock, selon les sensibilités!
Les sens peuvent en effet aider à se reconnecter à cet "ici et maintenant", à y revenir, à y s'y sentir bien ou du moins plus à l'aise.
La respiration profonde, "abdominale", est une technique bien connue: elle permet d'apporter d'avantage d'oxygène au corps (et donc au cerveau!), de l'aider à évacuer ses toxines (sources physiologiques de stress) autant que de se recentrer sur nos sensations... C'est probablement la technique la plus connue, mais c'est loin d'être la seule: en voici quelques autres, testées et approuvées!

Technique "minute" - La contemplation

On peut se "vider la tête" en s'absorbant dans la contemplation de jolies choses: un paysage, l'architecture d'une église, un arbre dans un parc, un chat en train de dormir, une fleur, voir même un parfum ou une chanson apaisante!
En prévention des moments stressants qui surviennent souvent sans prévenir, on peut s'organiser pour avoir partout avec soi un objet qui parle à nos sens, un truc "mnémotechnique" qui nous aidera à nous reconnecter au moment présent, à nous-même, à la beauté du réel: un parfum sur le dos de la main ou un flacon d'huile essentielle dans le sac, un bijou en pierre naturelle, un lecteur MP3 avec nos chansons préférées, ou tout simplement de jolis vêtements!

Quand on a de 5 minutes à... 3h! - L'eau, du simple lavement des mains au bain entier

Pour ceux qui aiment l'eau, le bain permet de se mettre dans un cocon de chaleur et de douceur, de s'isoler de l'agitation du monde, de se détendre, de s'accorder un moment à soi. On se donne le droit de ne rien faire de productif pendant une heure ou deux (ou trois!), on met la vie sur "pause". La détente du corps, induite par la chaleur, entraîne celle du psychisme.
Il est possible d'ajouter à l'eau du bain des huiles essentielles relaxantes (ou revitalisante, selon les besoins - environ 15-20 gouttes toujours préalablement diluées dans un dispersant, comme du gel douche, avant d'être ajoutées au bain) et/ou une bonne dose de bicarbonate de soude (ou autres sels minéraux, voir même une grande infusion faites avec une bonne dose de plantes comme la lavande ou la prêle), de mettre de la musique, une bougie sur le rebord de la baignoire, de prendre un bon livre...
Penser à allumer un chauffage d’appoint si on est frileux!
Si on n'a pas de baignoire: il est possible d'opter au minimum pour un bain de pied ou pour une douche un peu longue.
La température de l'eau est aussi à régler selon les préférences de chacun: certains apprécieront une eau à peine chaude, d'autres ne voudront rien d'autre qu'une eau brûlante!
Si on est en déplacement, ailleurs que chez soi, au restaurant ou chez des amis, on peut aussi simplement prendre le temps d'aller se laver les mains très soigneusement, en laissant les mains sous le robinet un bon moment, eau chaude ou froide selon notre préférence, le temps de se réchauffer ou de se rafraîchir, le temps de prendre le temps de se recentrer sur nos sensations. Les salles de bain ou les WC, du fait qu'on peut souvent y être seul, font d'excellents "sas de décompression"!
Pour ceux qui n'aiment pas l'eau, opter pour l'auto-massage, ne serait-ce que le massage des mains, ou des pieds, encore une fois pour "débrancher" le mental en se concentrant sur le corps, sur des sensations agréables.

Au jour le jour - L'alimentation alcalinisante

Adopter au quotidien une alimentation aussi alcalinisante que possible, c'est à dire une alimentation reminéralisante, riche en anti-oxydants, et donc anti-inflammatoire, permet au système nerveux d'être mieux nourri, donc plus équilibré, de mieux résister au stress.
On sera beaucoup moins "à vif". Les aléas et autres désagréments du quotidien nous feront moins "monter dans les tours", et on en redescendra plus facilement!
Ponctuellement, par exemple avant un examen, on peut encore augmenter la proportion des aliments alcalinisants, voir ne manger que ça pendant toute la journée (ex: banane, par exemple en smoothie, nature ou avec de l'herbe d'orge (en poudre), avocat, dattes et amandes, soupe, jus de légumes, pommes de terre...).
Quelques liens pour se familiariser avec l'équilibre acido-basique:
http://www.zoelho.com/ZoelhoFR/Publish/index.htm#t=Voeding%2FAliments_acides_et_basiques.htm
http://www.christophervasey.ch/francais/articles/l_equilibre_acido_basique_2.html
http://www.mangersantebio.org/2103/preserver-son-equilibre-acido-basique


Aromathérapie: 


L'huile essentielle de marjolaine à coquille:
Elle est parasympathicotonique, c'est à dire qu'elle stimule le système nerveux parasympathique, c'est à dire la partie du système nerveux autonome qui préside à la détente: ralentissement du rythme cardiaque, digestion, transit, relâchement musculaire, vasodilatation des vaisseaux sanguins...
Je ne l'ai testée qu'au moment du coucher, le soir, pour faciliter l'endormissement, mais je peux tout autant l'utiliser au quotidien pour combattre un stress chronique.
Utilisation: mettre un peu d'huile végétale dans la main (huile d'olive, noisette, amande douce, pépin de raisin...), ajouter deux ou trois gouttes d'huile essentielle de marjolaine à coquille (une ou deux gouttes pour un enfant) et appliquer le mélange sur le sternum (ou appliquer un peu d'huile végétale sur le sternum, puis l'huile essentielle).
Il est possible d'en faire une dilution à 30% dans un petit flacon en verre, de façon à ne pas avoir à refaire le mélange à chaque fois (pour un enfant, on optera pour une dilution plus douce, par exemple à 10%).
Toujours utiliser des huiles essentielles de qualité, 100% pures et naturelles, de préférence bio et des huiles végétales également bio.



1 commentaire:

  1. Merci Caroline. Je fais une copie pour garder en mémoire !:0)

    RépondreSupprimer